ROUTE BAMAKO-DAKAR PAR LE SUD : LES CHANTIERS PROGRESSENT A BONNE ALLURE Imprimer

La route Bafing-Keniéba-Falémé  et les ponts sur la Falémé et le Bafing seront achevés dans les délais, voire avant. Lancés en décembre 2008 par le président de la République, les travaux de construction du tronçon Bafing-Keniéba-Falémé de la route Bamako-Dakar par le sud avancent à bonne allure.  Accompagné du représentant résident de la BOAD dans notre pays, Jean Marcel Aboumon, et de plusieurs membres de son cabinet en a fait le constat le week-end dernier au cours d’une visite sur le chantier.

Bafing-Keniéba-Falémé est le deuxième lot du corridor Bamako-port de Dakar par le sud. Sa construction participe du désenclavement du pays et de la diversification des voies d’accès aux ports de la sous-région. La route permettra, non seulement, de désenclaver le cercle de Kéniéba, mais également de relier Bamako au port de Dakar. Un autre avantage : la route va offrir un raccourci de plus de 200 km par rapport au trajet Bamako-Kayes-Dakar.

La réalisation du corridor Bamako-Dakar par le sud traduit aussi la volonté des pays de la sous-région de construire des infrastructures routières sous-régionales de bon niveau de service en vue de renforcer l’intégration économique, promouvoir les activités socio-économiques et améliorer le cadre de vie des populations. Les travaux de construction des 156 km du tronçon Bafing-Falémé sont exécutés par l’entreprise chinoise Covec-Mali.

Actuellement plus de 250 ingénieurs et manœuvres travaillent sur le chantier. Le débroussaillage est terminé sur l'ensemble du chantier et les terrassements sur environ 120 km.

Cependant un léger retard est enregistré sur le chronogramme d’exécution du chantier. Ce contretemps est dû en partie aux fortes pluies de l’hivernage dernier ainsi qu’à la nature difficile de la zone du chantier : la route serpente sur une grande partie de la chaîne de montagne "le Tambaoura". En dépit de ces obstacles, Covec-Mali assure qu’elle bouclera le chantier dans le délai contractuel en mai 2011. Cette voie Bafing-Falémé va coûter 25,5 milliards Fcfa financés par la BOAD, la BID et le budget national.

Le ministre Séméga a également visité les chantiers des ponts sur la Falémé et le Bafing construits dans le cadre de la coopération japonaise. Ces deux ouvrages en plus du pont sur le Balé constituent les grands ouvrages de franchissement sur la route. Le pont de Balé est terminé. Les travaux du pont sur la Falémé, long au total de 273 mètres, ont été lancés en mars  son homologue sénégalais, Abdoulaye Wade. Baptisé le Pont de la solidarité, il va coûter 5,2 milliards Fcfa. Les travaux ont notablement avancé (84%). L’entreprise japonaise Dai Nippon Construction assure qu'elle les achèvera trois mois avant la fin du délai contractuel fixé au 31 octobre 2011.

Quant au pont sur le Bafing, les travaux sont exécutés à 50%. L’ouvrage long de 238 mètres, va coûter 6,25 milliards de Fcfa. La fin des travaux est prévue pour octobre 2011.

Ahmed Diane Séméga, et Jean Marcel Aboumon ont salué l'état d'exécution des travaux et ont insisté sur l'importance de cette route dans le désenclavement et le développement économique de notre pays.

Mise à jour le Vendredi, 23 Novembre 2012 02:40